Reims

8, rue Chanzy
51100 REIMS
tél. 03 26 47 28 44
Fax : 03 26 86 87 75
Site : www.ville-reims.fr

Musée des Beaux-arts
















Cliquer sur l'image pour l'agrandir














Jean Dunand











E. Boudin













Photo de nuit musée Beaux arts reims.JPG



Fondé en 1794, le musée est installé, depuis 1908, dans l’ancien Palais abbatial de Saint-Denis, (dans la partie qu’occupait le grand séminaire).La richesse de sa collection le place parmi les plus grands musées français régionaux. Il conserve des peintures, sculptures, dessins, gravure, meubles et objets d’art, caractéristiques des plus grands mouvements ou écoles européennes du XVIe au XXe siècle, dont de nombreuses œuvres essentielles de cette période. Le musée, qui connaît des problèmes d’espace et de sécurité, est appelé à être entièrement remanié,
voire transféré, afin que la richesse de ses collections soit valorisée.

Le XXe siècle

Enrichie grâce à la politique d’acquisitions du musée, la salle du rez-de-chaussée, consacrée au XXe siècle, a été complètement réaménagée depuis mai 2006. Elle comporte quatre sections qui entretiennent, pour trois d’entre elles, un riche écho avec le patrimoine rémois. Une place importante est donnée à la multiplicité des techniques artistiques : peinture, sculpture, mobilier, céramique, dessin…

- les prémices de la modernité : avec Paul Gauguin, les Nabis et les symbolistes (Edouard Vuillard…) ; le fauvisme (Henri Matisse, Albert Marquet…) ; le cubisme (Louis Marcoussis, André Lhote).
- l ’Art déco (Paul Jouve, Jean Dunand…) et l’art sacré (Maurice Denis, Léonard Foujita…).
- « Grand Jeu et surréalisme » (Georges Ribemont-Dessaignes, Joseph Sima, Artür Harfaux, Maurice Henry…), l’un des points forts de cette collection. Dans cette section un espace dévolu à Maurice Henry, met en valeur toutes les facettes de sa démarche. Une partie de son fonds d’atelier est en cours d’acquisition.
- l ’abstraction après 1945 (Vieira da Silva, Charles Marq, Brigitte Simon …).

Des dépôts exceptionnels sont venues enrichir la collection, dans le cadre de la rénovation de cette salle : le Musée national d’art moderne, Centre Pompidou / CCI a en effet déposé quatre oeuvres : Midi, Joseph Sima ; Paysage d’échecs, Jindrich Styrsky ; Composition, Giorgio De Chirico ; Mozart divertimento K.138, Serge Charchoune.

Le XVIe siècle : deux ensembles exceptionnels

  • Une série de toiles peintes unique en France : exécutées entre 1460 et le milieu du XVIe siècle, pour orner les murs de l’ancien hospice de Reims, ces tentures peintes à la détrempe, sur une toile de chanvre encollée de peau animale, représentent des scènes religieuses, illustrant notamment la vie du Christ. A noter la présence de l’Indienne de Gérard Garouste, écho contemporain à l’ensemble des toiles peintes, dépôt à long terme du FRAC Champagne-Ardenne.
  • Treize portraits de Cranach l’Ancien et Cranach Le Jeune : le musée possède treize portraits peints par Lucas Cranach l’Ancien et son fils Lucas Cranach Le Jeune au XVIe siècle : cette collection est importante à un niveau international par sa quantité et sa qualité. Dessinés au pinceau sur papier, avec une technique mixte, ils reproduisent les traits des personnages de la cour de Poméranie et de celle de Saxe au temps de la Réforme. Ces têtes individualisées ont vraisemblablement servi d’esquisses pour des tableaux à l’huile, aujourd’hui conservés en Allemagne, en Pologne et aux Etats-Unis. Par mesure de conservation, en raison de leur extrême fragilité, elles sont présentées par quatre, en rotation.

Le XVIIe siècle : La peinture française du Grand Siècle

La salle consacrée au XVIIe siècle propose des œuvres souvent exceptionnelles de la peinture française du Grand Siècle, une des richesses du musée des Beaux-arts.

Un premier ensemble rappelle les liens naturels qui existaient entre la France et l’Italie. Un autre met en évidence "les peintres de la réalité" avec notamment les Frères Le Nain.

Des noms illustres évoquent le courant classique : Nicolas Poussin, Philippe de Champaigne, François Perrier, Simon Vouet, et d’autres, comme Jean-Baptiste Jouvenet, le courant baroque.

Les écoles hollandaise et flamande, quant à elles, sont représentées par un nombre conséquent de peintures, permettant d’aborder les différents aspects de la création picturale de l’époque : avec Roelant Savery, Daniel De Blieck, Martin Boelema de Stomme pour la première ; Jacob Jordaens, Gérard Seghers, Pieter Van Mol pour la seconde.

Le XVIIIe siècle

Les deux salles XVIIIe siècle apportent un bon éclairage sur les grandes tendances de l’époque : quelques paysages, l’art rocaille de Boucher, une série de ravissants portraits de femmes et enfin des œuvres néo-classiques dont la plus célèbre est La Mort de Marat, par Jacques-Louis David (et atelier).

Le XIXe siècle : le paysage, point fort de la collection

L’accrochage chronologique permet de découvrir les grands mouvements artistiques successifs de ce siècle, mais également des artistes méconnus gravitant notamment autour de l’orientalisme et du symbolisme.

Les cinq salles du musée présentent un très riche éventail sur le paysage au XIXe, point fort de la collection ; d’autres genres, comme le portrait et la nature morte, trouvent aussi leur place.

  • L’Ecole de Barbizon et un important ensemble d’œuvres de Camille Corot

    L’art de la première moitié du XIXe siècle est bien représenté par des œuvres de l’Ecole de Barbizon qui ornent tout un mur en accrochage serré, hommage aux accrochages « en chandelle » du XIXe siècle et par vingt-six paysages et un portrait de Camille Corot : le plus riche ensemble au monde conservé dans un musée après celui du Louvre. La collection d’œuvres de Corot est connue par les spécialistes à un niveau international et offre un panorama complet de sa production. Elle couvre en effet sa carrière de peintre depuis son premier séjour à Rome jusqu’à l’approche de sa mort, de 1825 à 1870.
  • Romantisme, pré-impressionnisme, impressionnisme et post-impressionnisme

    Il faut retenir aussi une belle illustration du romantisme avec Théodore Chassériau et Eugène Delacroix, du réalisme avec Honoré Daumier et Gustave Courbet ; et surtout des mouvements : pré-impressionniste (Stanislas Lépine, Eugène Boudin, Johann-Barthold Jongkind…), impressionniste (Claude Monet, Camille Pissarro, Auguste Renoir…), orientaliste (Eugène Fromentin, Alphonse-Etienne Dinet…) et post-impressionniste (Maxime Maufra, Aristide Maillol…).


Informations pratiques

Horaires

Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h
Fermé le mardi et les 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 1er et 11 novembre et 25 décembre

Tarifs

Les Pass
Il donne accès à l’ensemble des musées municipaux : musée des beaux-arts, musée Saint Remi, chapelle Foujita, ancien collège des Jésuites, planétarium et musée de la Reddition.

Pass découverte : valable un mois : 3 € une entrée par musée
Pass mensuel : valable un mois : 8 € sans limitation d’entrées
Pass annuel : valable un an : 30 € sans limitation d’entrées

Groupes
à partir de 15 personnes : 1,5 € par personne

Gratuité
Pour les jeunes de moins de 16 ans, les lycéens, les étudiants, les RMIstes, les demandeurs d’emploi et la Mission Locale pour la Jeunesse de Reims.
Pour tous, le 1er dimanche de chaque mois.

Accessibilité personnes sourdes et malentendantes

5 visioguides sont mis gratuitement à la disposition de personnes sourdes et malentendantes s’exprimant en langue des signes (dépôt d’une pièce d’identité). Le visiteur peut visionner, sur un lecteur vidéo portable, une visite traduite et commentée en langue des signes, mais également sous-titrée et dite en voix OFF, de 17 œuvres du musée.

Animations

Service des publics: 03 26 47 14 56

Activités culturelles et pédagogiques
Le service des publics du musée des Beaux-arts propose de nombreuses activités autour des expositions temporaires et des collections permanentes du musée.
Des activités tout public : Midis au musée ; Visites guidées ; Musique au musée ; des soirées spéciales dont des Nuits spécial étudiants, L’atelier des copistes … ; des activités jeune public : Découverte en famille ; Histoire racontée ; des ateliers de pratiques artistiques pour les adultes ; des activités pour les scolaires : préparations pour les enseignants ; visites en autonomie avec documents pédagogiques réalisés par le service des publics ; visites avec animatrice.

Horaires et tarifs soumis à modification, prière de contacter le musée